La rationalisation des processus logistiques pour le breakbulk exige une approche spécifique : ces marchandises sont collectées en plusieurs fois et les visiteurs sur site viennent du monde entier.

Le terme breakbulk désigne des marchandises non conteneurisées transportées par voie maritime en grands lots de petites quantités emballées séparément. Par exemple, un navire entier rempli de céréales emballées dans des big bags de 500 kg, ou un grand lot de pommes de terre conditionnées dans des sacs de 50 kg transportés en vrac dans un cargo.

En raison de la taille des lots, plusieurs trajets sont nécessaires les déplacer. Les chauffeurs doivent ainsi venir sur le site plusieurs fois. Il est donc indispensable qu’ils puissent s’enregistrer rapidement et facilement.

Défi n° 1 — Simplifier le processus d’inscription des camions

Des camions se présentent toute la journée pour charger des marchandises. Sur de nombreux sites de breakbulk, l’inscription est encore manuelle. Le chauffeur arrive sur le site, s’enregistre à l’aide d’un numéro de cargaison avant, généralement, de passer un contrôle de sécurité.

Souvent, les chauffeurs ne parlent pas la langue de la région. Même en anglais, la communication est difficile. Résultat : des malentendus et des frustrations de part et d’autre, mais aussi et surtout de l’insécurité lorsque les consignes de sécurité n’ont pas été comprises.

Peripass automatise et numérise l’accès à l’accueil logistique et aux différents flux sur le site, ainsi que la communication entre les zones. L’enregistrement se déroule via un guichet self-service dans la langue du chauffeur. Les consignes de sécurité lui sont également communiquées dans sa langue.

Les chauffeurs peuvent s’enregistrer au moyen de leur Alfapass ou de leur Cargocard, et en mentionnant le numéro de la cargaison qu’ils viennent récupérer.

Grâce à sa connexion en temps réel avec la plate-forme ERP de l’organisation ou le WMS (Warehouse Management System), le système sait automatiquement si le chauffeur est autorisé ou non à entrer sur le site.

Après un contrôle automatique des données, le camion est enregistré dans un tableau de bord et le personnel opérationnel n’a plus qu’à lui indiquer son emplacement.

Le chauffeur reçoit — toujours dans sa langue — un code d’accès unique accompagné d’instructions pour rejoindre sa destination : « Nous sommes prêts à vous accueillir. Votre code d’accès unique est le 3210. Prenez la route C, couloir 8, emplacement 1. »


Défi n° 2 — Accélérer les flux

Puisqu’une même cargaison comprend souvent de grandes quantités de lots, les clients envoient généralement plusieurs chauffeurs, répartis sur plusieurs transports. Les chauffeurs doivent-ils à chaque fois s’enregistrer et passer le contrôle de sécurité ?

Non, car grâce au principe de file rapide, les chauffeurs réguliers ne doivent s’enregistrer entièrement qu’une seule fois. Lors des transports suivants, l’accès au site est plus rapide. En effet, le contrôle et les consignes de sécurité sont associés au chauffeur pour une durée de validité donnée, ce qui lui permet de ne plus repasser le test à chaque fois qu’il revient.

Pour une organisation, il n’y a pas que les délais qui comptent. L’acquisition de données l’est tout autant. Peripass permet de configurer des processus spécifiques qui tiennent compte du matériel existant (barrières, feux de signalisation, caméras, etc.), et d’y intégrer toutes sortes de conditions. Exemple : un conducteur ne reçoit son code de sortie que lorsqu’il a passé le pont-bascule.

Défi n° 3 — Assurer le bon déroulement des activités de dépôt

Chaque type de cargaison requiert l’acheminement de la grue ou du chariot élévateur adéquat au bon endroit. Grâce à l’application Peripass, les manutentionnaires reçoivent automatiquement un message indiquant quel camion est arrivé sur le site, la cargaison concernée et leur bon de travail.

Une fois les tâches accomplies, le manutentionnaire attribue le statut « shipment completed » au transport afin de prévenir le dispatcher (ainsi que le système ERP bien entendu) et d’activer le code de sortie du chauffeur.

Défi n° 4 — Livraisons à destination de bateaux amarrés

Un navire qui reste à quai quelques jours en profite souvent pour se faire livrer des provisions : nourriture, eau, carburant, matériel électronique, etc. Les vraquiers demandent souvent que ces livraisons soient effectuées par voie d’eau, mais ce n’est pas toujours le cas. Afin de sécuriser au maximum ce type de transport, les fournisseurs sont priés de s’enregistrer aussi par l’intermédiaire des guichets et de consulter également les consignes de sécurité. Certains sites demandent que cet enregistrement active un processus spécifique qui envoie un convoyeur à l’entrée afin d’escorter le fournisseur jusqu’au quai.

Défi n° 5 — Responsabilité en cas de dégâts

Le manutentionnaire est souvent le premier à constater les marchandises endommagées ou les camions non réglementaires. Son application lui permet de prendre des photos (éventuellement liées à une check-list) des dégradations ou des camions non conformes. Ces informations sont automatiquement enregistrées dans une base de données, et couplées aux données du transport. Fini les discussions interminables pour déterminer qui doit payer les dégâts.


Défi n° 6 — Plusieurs sites avec ou sans personnel

Les activités de breakbulk sont souvent réparties sur plusieurs sites, dont certains fonctionnent entièrement sans main-d’œuvre humaine. Dans ce cas, Peripass configure une plate-forme d’accès unique permettant une gestion groupée de l’ensemble des données ainsi qu’une administration à distance de chaque site, avec ses flux et processus spécifiques. Il est parfaitement possible d’automatiser l’accès à un site sans personnel et de faire tourner tous les processus de façon autonome (enregistrement, dispatching, pesée), et ce avec ou sans surveillance vidéo et caméras LPR.

À propos de Peripass

Peripass est une application de gestion de quais qui automatise et numérise le processus d’accueil et de gestion des flux logistiques et autres sur les sites. Peripass peut se connecter aux systèmes ERP ou à d’autres solutions (TMS, WMS, slotting, etc.) pour se greffer avec précision sur les processus opérationnels de l’organisation et utiliser les données disponibles, telles que les numéros de commande ou de cargaison, afin d’identifier des flux. En liant l’ensemble des flux à des processus spécifiques, lesquels sont à leur tour couplés au matériel présent sur le site (barrières, contrôle d’accès, tourniquets, etc.), Peripass parvient à capter des données (heure d’enregistrement, poids, heure de départ du site, etc.) et à les renvoyer aux systèmes ERP connectés. Les données opérationnelles sont ainsi constamment enrichies et des informations en temps réel sont à tout moment disponibles.

En conclusion, Peripass automatise l’accueil tout en renforçant la sécurité et l’efficacité des processus sur le site.

Peripass sera présent à Antwerp XL 2019, le salon du breakbulk qui se tiendra du 7 au 9 mai 2019 à Antwerp Expo. Retrouvez-nous dans l’Innovation Zone, stand E39.